Comment vaincre l insomnie grâce au sport

 

Sport et sommeil
Le sport peut permettre de vaincre les insomnies

La pratique d’une activité sportive est un excellent moyen de se détendre, de se fatiguer et donc d’améliorer la qualité de son sommeil. Et ainsi vaincre l’insomnie sans médicament.

Bienfaits de la marche :

Je ne vais pas uniquement parler des bienfaits de la marche nordique ou des bienfaits de la marche rapide, mais de toutes les marches.

Elle est excellente pour vous détendre et fortement diminuer le stress, principal responsable des insomnies.

L’activité physique régule toutes les productions hormonales, y compris et surtout les hormones du stress : adrénaline et noradrénaline.

Par contre, en cas de stress « intellectuel », elles ne sont pas utilisées et persistent ainsi plus longtemps dans l’organisme. Le sport permet alors de les utiliser à bon escient et donc de les éliminer…

De plus, après un effort, l’organisme secrète des endorphines, les hormones du bien-être et GABA, le neurotransmetteur de la relaxation.

Conseils pour une efficacité maximum :

Marchez de préférence le long d’un cours d’eau, une forêt, un parc naturel. Car nous connaissons tous l’effet apaisant d’un milieu naturel.

Votre esprit s’évade, vous vous reconnectez à la nature, aux arbres, à la vie, à ce précieux silence intérieur que l’on ressent si rarement.

Au début , marchez à votre rythme, n’essayez pas d’aller plus vite, l’objectif étant de se détendre. Et au fur et à mesure de la pratique de ce sport, votre vitesse de marche augmentera tout seul sans que vous vous en rendiez compte.

Si vous n’avez pas la chance d’habiter en campagne mais en ville, répertoriez les parcs publics avec de la végétation.

Vous pourrez aussi y faire des rencontres. Comme dit le proverbe : « Il n’y a pas de bonne marche sans une belle rencontre ».

Autres bienfaits de la marche pour la santé :

Bienfaits pour le cerveau :

En marchant vous améliorez aussi l’oxygénation et l’irrigation de votre cerveau par le sang, ce qui augmente vos capacités cognitives.

Bienfaits pour le coeur :

Votre cœur gagne en capacité, vos artères s’assouplissent, vos poumons se dilatent et vous chassez l’air vicié qui stagne dans les alvéoles de vos poumons.Votre tension artérielle ainsi que le pouls diminuent. Vous réduisez ainsi fortement les risques de maladie cardiaque.

 

Bienfaits pour le squelette et les fonctions motrices :

Exposé à la lumière directe du soleil, vous fabriquez de la vitamine D et vos os en bénéficient, d’autant plus que chaque pas que vous faites provoque une onde de choc dans votre squelette qui augmente votre densité osseuse.

Elle est efficace pour perdre du poids : même si courir est plus efficace. Elle permet donc de ménager vos articulations par rapport à la course à pied.

 

Diminution des risques de cancer :

Elle réduit le risque de certains cancers selon deux études de l’American Society for Clinical Oncology . Qui ont montré que le fait de marcher 3 heures par semaine divisait par deux le risque de mourir d’un cancer du sein ou du côlon.

En effet le système immunitaire se renforce en  marchant au moins 30 minutes par jour. Et augmente ainsi ses capacités à lutter contre le cancer.

Diminution du risque de diabète :



Elle prévient le diabète, en effet les exercices en aérobie aident le corps à mieux utiliser l’insuline. Une marche rapide après les repas est très efficace contre le diabète.

La marche réduit l’envie de sucre et le grignotage antistress.

Bienfaits pour les personnes agées :

Elle améliore la mobilité à un âge avancé car elle diminue le risque de handicap physique dans la vieillesse.

La marche ménage votre squelette et assure une bonne lubrification de vos articulations. Ce qui retarde l’apparition d’arthrose.

Selon une compilation d’autres études :

Une marche quotidienne soutenue de 30 minutes permettrait :

  • réduction de 50 % du risque de cancer du sein, de l’utérus ou du colon 
  • réduction de 50 % du risque de diabète de type 2 
  • réduction de 40 % des risques d’AVC, d’infarctus 
  • réduction de 30 % des risques d’Alzheimer et de Parkinson.
Bienfaits de la marche sur la silhouette :

Effectivement, vous perdez du poids, vous vous sentez plus beau, plus en confiance. Et vous dormirez ainsi avec un sentiment de bien-être.

Tout cela simplement en mettant de bonnes chaussures et en sortant de chez soi avec des vêtements adaptés à la saison !!

Le vélo:

Activité physique qui apporte globalement les mêmes avantages que la marche. Le corps est porté et ne subit pas de traumatismes.Vous ménagez ainsi vos articulations.

Vous augmentez votre rayon d’action par rapport à la marche. Et vous éprouvez un plus grand sentiment de liberté.

Vous adopterez un rythme avec lequel, vous pouvez facilement respirer avec le nez.

N’oublions pas que nous faisons du vélo pour nous détendre et pas pour gagner le tour de france.

Nager :

 

Activité physique qui apporte globalement les mêmes avantages que la marche et le vélo. Le corps est porté et ne subit pas de traumatismes.

Nager fait appel à l’ensemble des muscles du corps (biceps, triceps, abdominaux, quadriceps etc…).

Elle améliore le retour veineux, en raison de la contraction et décontraction des muscles. Ce qui limite fortement l’apparition de varices.

Nous connaissons tous l’effet apaisant de l’eau. Nous avons passé 9 mois en sécurité dans le ventre de notre mère entouré de liquide amniotique. Les tensions et le stress disparaissent.

En été, on évitera les piscines bondées et bruyantes , sources de stress. On privilégiera  les plans d’eau naturel (comme la mer, les lacs, etc…).

Les bons nageurs s’éloigneront de la berge(si c’est autorisé) pour bénéficier au maximum du calme et de ce sentiment de bien-être.Votre tension artérielle et votre pouls diminueront.

Bien sûr pour des raisons évidentes de sécurité, il ne faut pas trop s’éloigner de la berge, car nous ne sommes pas à l’abri d’une crampe ou d’un autre problème.

Quand pratiquer ces activités :

Prévoir un intervalle de 2 à 3 heures entre une activité physique intense et l’heure du coucher. Si celle-ci est trop proche du coucher, elle peut parfois retarder l’endormissement.

Ce délai varie en fonction de chacun mais on observe un « entraînement » à l’activité sportive tardive. Plus on est habitué à s’entraîner à des heures tardives, moins les conséquences sur le sommeil sont importantes. De quoi rassurer ceux qui n’ont pas d’autre moyen que de faire du sport après une journée de travail.

Un exercice pratiqué en fin de journée augmente surtout la durée d’endormissement


Pour aider sa température corporelle à baisser, il est possible de prendre une douche fraîche après le sport .

Il semblerait que des jeux de balle, le renforcement musculaire dynamique, les exercices qui requièrent de l’ attention, esprit de compétition et tactique retardent plus ou moins fortement l’endormissement.

Les stimulations neurosensorielles qu’ils génèrent augmentent le niveau de vigilance. Donc il faudra également prévoir 2 à 3 heures de délai entre l’activité et le coucher pour permettre à la température du corps de baisser. Et pour apporter au corps la détente totale.

Au contraire, des activités physiques aérobies (course à pied, vélo , etc…) même de longue durée, à une intensité qui peut être élevé. 

Pour résumer, il faut une faible température du corps pour favoriser l’endormissement. Une douche fraîche peut aider cela. C’est pour cela qu’en été lorsque que l’on vit dans un logement trop chaud, on rencontre des problèmes de sommeil.

Conclusion et résumé :

La pratique d’une activité physique adaptée à votre situation personnelle peut améliorer la qualité de votre sommeil.Vous pourrez associer le sport avec des tisanes et de la mélatonine.

L’utilisation des huiles essentielles ainsi qu’une alimentation adaptée au dîner vous permettront aussi de diminuer les épisodes d’insomnie.

Avertissement :

Je ne suis pas médecin. Les conseils délivrés sur le blog le sont à titre informatif et s’adressent aux insomniaques qui ne souffrent pas d’une maladie relevant de la psychiatrie (dans ce cas veuillez prendre RDV avec un psychologue ou un psychiatre).

Dans tous les cas, il faut toujours demander conseil à son médecin traitant.

 

Sources :

 

 

 

N'hésitez pas à nous suivre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.